• mars 16, 2020

Valeur cachée des reçus papier

Valeur cachée des reçus papier

Valeur cachée des reçus papier 1024 683 Choose Paper

La valeur cachée des reçus papier

En plus de présenter une série d’avantages pour les consommateurs, les reçus papier offrent aux commerçants une foule d’opportunités marketing, notamment de l’espace pour des bons, la confiance dans la marque et tout simplement la réponse aux attentes des clients.

 

« Les reçus papier offrent aux marques quelque chose d’extrêmement précieux : la confiance ! »

 

Il ne fait guère de doute que les reçus papier présentent une série d’avantages pour le consommateur. Ils offrent ainsi une preuve d’achat instantanée, un justificatif irréfutable s’accompagnant d’une série de droits juridiques et synonyme de tranquillité d’esprit, sans oublier un rappel physique des achats pouvant aider le consommateur avec son budget et le suivi de ses dépenses.

Les reçus papier offrent également bien des avantages aux commerçants, en les aidant à interagir avec leurs clients et à nourrir la confiance dans la marque. Si de nombreux commerçants tentent de contraindre leurs clients à accepter des reçus numériques, bien d’autres redécouvrent l’intérêt du papier et toutes les perspectives qu’il offre.

 

La marque, au creux de la main

L’un des principaux avantages des reçus papier est l’espace publicitaire qu’ils offrent. Comme ils sont imprimés en magasin, les frais impliqués sont pratiquement nuls et les messages publicitaires peuvent être réutilisés à volonté. Une différence clé entre les reçus papier et numériques est que la plupart des consommateurs regarderont la version papier pour vérifier qu’on leur facture bien le montant correct. Ils sont en revanche bien moins nombreux à vérifier un reçu envoyé par courrier électronique.

Au lieu d’opter pour une publicité directe, bon nombre de commerçants en profitent cependant pour proposer au client des bons de réduction pour leurs propres produits ou ceux de marques partenaires. Après tout, ils sont déjà dans le magasin lorsqu’ils reçoivent le bon, ce qui les rend plus ouverts aux offres. Une étude menée par Forrester Consulting a révélé que 78 % des utilisateurs de bons ont un ressenti positif face à une marque qui en propose en guise d’incitation, tandis que 62 % sont d’avis que l’offre de bons améliore l’image de marque d’une entreprise.

 

Le facteur physique

Vous pourriez bien sûr argumenter que le reçu numérique dispose quant à lui d’un espace publicitaire infini où rajouter des publicités ou des bons. Mais s’il est non seulement difficile d’inciter un client à ouvrir un courrier électronique, les reçus papier bénéficient en outre d’une présence physique qui offre un rappel constant d’une marque.

Couplée à un bon d’achat, cette présence physique se traduit aussi par une plus longue conservation des reçus papier chez le client. Des données tirées de l’étude d’IPA Touchpoints confirment ainsi que 69 % des personnes interrogées ont un endroit précis chez elles où elles rangent le contenu publicitaire tel que les bons, catalogues, brochures et autres coupons.

 

Les consommateurs préfèrent le papier

En matière de réussite dans le commerce de détail, l’une des principales missions de toute marque est de veiller à la satisfaction de ses clients et des recherches ont révélé qu’en matière de reçus, les consommateurs préfèrent tout simplement le papier. Une étude mondiale de Toluna a ainsi révélé que 58 % du groupe total ont affirmé préférer le papier, ce chiffre grimpant à 69 % pour les consommateurs du Royaume-Uni et à 71 % pour ceux des États-Unis.

L’une des principales conclusions de l’étude était que les consommateurs veulent avoir le droit de choisir le format de leurs reçus. Plus de la moitié (51 %) d’entre eux seraient ainsi mécontents si les magasins ne proposaient plus de reçus papier, tandis que 41 % ont déclaré qu’ils ne feraient pas confiance à un commerçant qui n’offre pas de reçus papier.

Loin d’être un simple désagrément pour le commerçant et un obstacle au passage des clients en ligne, les reçus papier offrent en fait aux marques quelque chose d’incroyablement précieux : la confiance – et cela n’a juste pas de prix.