• octobre 30, 2019

Le choix pratique

Le choix pratique

Le choix pratique 1024 683 Choose Paper

Les commerçants sont de plus en plus nombreux à proposer des reçus numériques plutôt que des reçus papier, mais est-ce vraiment ce que veulent les consommateurs ? C’est ce que nous allons découvrir.

Comme bien d’autres secteurs, le commerce de détail connaît certains changements fondamentaux. L’essor des achats en ligne, le déclin des grandes enseignes, les inquiétudes éthiques à propos des produits et des matériaux sont autant de préoccupations auxquelles les marques sont confrontées. La question du choix des reçus numériques ou papier arrive peu à peu en tête de ces préoccupations.

Depuis la toute première transaction commerciale il y a des centaines d’années, les reçus papier constituent une preuve d’achat irréfutable, qui protège un vaste ensemble de droits du consommateur et du commerçant. Ils permettent de régler des litiges rapidement et facilement et aident les acheteurs à garder l’esprit tranquille.

On propose pourtant de plus en plus aux consommateurs des reçus numériques au lieu de reçus papier, au motif que les commerçants contribuent ainsi à protéger l’environnement. Si les réductions de coûts sont évidentes pour les commerçants, les reçus numériques répondent-ils vraiment aux attentes des acheteurs ?

Le choix populaire

Pour obtenir l’avis des consommateurs sur la question des reçus numériques ou papier, l’institut indépendant de sondage en ligne Toluna a mené une enquête mondiale auprès de 8 883 consommateurs au Canada, en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne, en Suède, au Royaume-Uni et aux États-Unis. Dans le cadre de cette enquête, les consommateurs ont répondu à un large éventail de questions sur leurs comportements à l’égard des reçus numériques et papier, ainsi que sur leurs préférences, leurs préoccupations et leurs perceptions environnementales. Les résultats offrent un aperçu fascinant de ce que les particuliers pensent réellement des reçus numériques et papier, et devraient absolument être consultés par les commerçants qui souhaitent orienter leurs clients en ligne au moment de conclure l’achat.

« 58 % des personnes interrogées ont déclaré préférer le papier, tandis que 64 % ont jugé les reçus papier plus pratiques que les reçus numériques »

La question clé de l’enquête a été de savoir si les consommateurs préféraient les reçus numériques ou papier. 58 % des personnes interrogées ont répondu qu’elles préféraient le papier, tandis que 64 % ont jugé les reçus papier plus pratiques pour retourner des produits ou obtenir un remboursement. Si l’on se penche sur les résultats pays par pays, les États-Unis ont montré la plus grande préférence pour le papier, où 71 % des sondés ont affirmé préférer le papier au numérique, suivis de près par le Royaume-Uni avec 69 %.

Sécurité numérique et vie privée

Fournir à un commerçant des informations personnelles telles qu’une adresse électronique suscite une inquiétude universelle, d’autant que le marketing non sollicité et la sécurité numérique constituent deux problèmes majeurs. Au total, 62 % des consommateurs craignent de voir leurs informations personnelles électroniques piratées, volées, perdues ou endommagées, tandis que 56 % craignent que l’historique de leurs transactions puisse être utilisé à des fins d’opérations marketing non sollicitées.

Ces données correspondent à celles d’une étude intergénérationnelle menée récemment par Adobe, qui a montré que 93 % des consommateurs britanniques s’inquiètent de l’utilisation qui est faite de leurs données par les marques. « Quelle que soit la génération, les marques doivent construire une relation de confiance en étant transparentes sur l’utilisation qu’elles font des données personnelles », a déclaré Gavin Mee, vice-président de la zone Europe du Nord, Moyen-Orient et Afrique chez Adobe.

Préoccupations environnementales

Si l’enquête montre clairement que les consommateurs ont plus confiance dans les reçus papier que numériques, elle met aussi en évidence des inquiétudes environnementales : 41 % des sondés pensent que le papier est mauvais pour l’environnement et 55 % estiment qu’un volume excessif de papier est utilisé pour les reçus.

Tout comme pour le papier en général, les consommateurs ont l’impression que les impacts environnementaux des reçus papier incluent la déforestation, la consommation de grandes quantités d’eau, des émissions de gaz à effet de serre et des déchets papier. En réalité, le papier est l’un des matériaux les plus durables de la planète avec un taux de recyclage élevé (actuellement 73 % en Europe) et les arbres qui sont utilisés au cours du processus de fabrication proviennent de forêts gérées durablement. (Pour plus d’informations, consultez la page www.choosepaper.org/forestry)

Le droit de choisir

Dans les années à venir, les particuliers, les entreprises et les organisations débattront des avantages et des inconvénients des reçus numériques et papier, en décortiquant la question sous tous ses aspects et en proposant divers nouveaux moyens de fournir une preuve d’achat. L’enquête met cependant en évidence un point clé : les consommateurs veulent avoir le droit de choisir la nature de leurs reçus. Plus de la moitié (51 %) des consommateurs seraient mécontents si les magasins ne proposaient plus de reçus papier, tandis que 41 % déclarent qu’ils ne feraient pas confiance à un commerçant qui ne propose pas de reçus papier.

Quelle est donc la solution ? Laisser le choix aux consommateurs, ils savent ce qui est le mieux pour eux.